Qu’est-ce que c’est ?

Grâce aux partenaires et aux projets, la Fabrique souhaite créer des communautés d’intérêt dans plusieurs domaines pour développer des plateformes ouvertes. Certaines communautés commencent à voir le jour au sein de la Fabrique. Chaque communauté possède son pilote qui anime principalement la communauté, plusieurs pilotes peuvent co-animer une communauté. Donc n'hésitez pas à manifester votre intérêt. Les communautés permettent de nouer des relations, poser des problématiques, identifier des communs, faciliter l'émergence de projets et globalement construire un terreau fertile à l'innovation.

La communauté globale FabMob

Ce sont les membres les plus impliqués dans La Fabrique.
Ils animent la communauté, connectent les personnes, les projets et les partenaires.

GABRIEL PLASSAT

ademe

Le blog transportsdufutur c'est lui, l'initiation de la Fabrique c'est aussi lui ! Gabriel c'est un peu celui sans qui rien de tout cela n'existerait. Sa problématique : comment innover à l'ère du numérique ?

PHILIPPE MÉDA

merkapt

Philippe est le co-fondateur et cogérant de l’agence de Conseil Merkapt. Il est spécialisé dans l’accélération de projets innovants et l’innovation de modèles économique. En ce sens il fait partie de l'équipe d'accompagnement de la Fabrique.

STÉPHANE SCHULTZ

15marches

Stéphane est fondateur de 15marches, une agence de conseil en stratégie et innovation qui accompagne à la fois jeunes pousses et grands groupes. Sa spécialité ? Analyser les secrets des nouveaux géants du numérique qui changent les usages, modèles économiques, stratégies... Il fait partie de l'équipe d'accompagnement de la Fabrique.

Les communautés d’intérêt

Déjà plusieurs communautés actives
Les communautés permettent de nouer des relations, poser des problématiques, identifier des communs, faciliter l'émergence de projets et globalement construire un terreau fertile à l'innovation

La communauté des territoires travaille avec plusieurs territoires potentiels pour co-concevoir les ressources physiques et numériques nécessaires et accessibles, notamment des communautés d’usagers. Cette communauté travaille aussi pour identifier les meilleures pratiques permettant d’expérimenter rapidement et simplement une invention en utilisant des ressources du territoire (données, logiciels, matériels, infrastructures) en accord avec le code des marchés publics. En amont, la collectivité ne sachant pas intégralement spécifier son besoin, et ne connaissant pas un produit ou service nouveau en cours de développement, il est nécessaire d’expérimenter. Ceci permet aux différents acteurs d’apprendre les bénéfices et limites de l’invention pour le collectivité, et les retours des utilisateurs pour valider ses hypothèses pour l’entrepreneur. Cette logique effectuale se construit en avançant sans forcément savoir à priori où va se situer l’innovation, c’est à dire la rencontre de l’invention avec un marché.

PHILIPPE MÉDA

Merkapt

Le blog transportsdufutur c'est lui, l'initiation de la Fabrique c'est aussi lui ! Gabriel c'est un peu celui sans qui rien de tout cela n'existerait. Sa problématique : comment innover à l'ère du numérique ?

PHILIPPE MÉDA

Merkapt

Le blog transportsdufutur c'est lui, l'initiation de la Fabrique c'est aussi lui ! Gabriel c'est un peu celui sans qui rien de tout cela n'existerait. Sa problématique : comment innover à l'ère du numérique ?

PHILIPPE MÉDA

Merkapt

Le blog transportsdufutur c'est lui, l'initiation de la Fabrique c'est aussi lui ! Gabriel c'est un peu celui sans qui rien de tout cela n'existerait. Sa problématique : comment innover à l'ère du numérique ?

PHILIPPE MÉDA

Merkapt

Le blog transportsdufutur c'est lui, l'initiation de la Fabrique c'est aussi lui ! Gabriel c'est un peu celui sans qui rien de tout cela n'existerait. Sa problématique : comment innover à l'ère du numérique ?

La communauté des territoires travaille avec plusieurs territoires potentiels pour co-concevoir les ressources physiques et numériques nécessaires et accessibles, notamment des communautés d’usagers. Cette communauté travaille aussi pour identifier les meilleures pratiques permettant d’expérimenter rapidement et simplement une invention en utilisant des ressources du territoire (données, logiciels, matériels, infrastructures) en accord avec le code des marchés publics. En amont, la collectivité ne sachant pas intégralement spécifier son besoin, et ne connaissant pas un produit ou service nouveau en cours de développement, il est nécessaire d’expérimenter. Ceci permet aux différents acteurs d’apprendre les bénéfices et limites de l’invention pour le collectivité, et les retours des utilisateurs pour valider ses hypothèses pour l’entrepreneur. Cette logique effectuale se construit en avançant sans forcément savoir à priori où va se situer l’innovation, c’est à dire la rencontre de l’invention avec un marché.

PHILIPPE MÉDA

Merkapt

PHILIPPE MÉDA

Merkapt